J’ai enfin fait réparer une nouvelle fois , le toit de l’école de danse et les chambres dans la partie qu’occupe « mes 8 enfants » car il n’en reste que 8…..

Ruslan et Narguiz ont été renvoyé par la directrice de l’école de danse pour mauvais résultats scolaires (je regrette qu’on ne les aide pas plus au lieu de les « enterrer » sans se soucier de leur passé…ces enfants manquaient d’amour, de tendresse et de confiance en eux, de suivi scolaire….) Ils sont donc livrés à eux-mêmes car « leurs parents »…. qui sont séparés et qui les avaient laissés dans un orphelinat pendant plusieurs années ne s’en préoccupent pas. A mon retour à Bakou , mi-mai… j’essaierai de voir ce que je peux faire pour eux.…Il faut que je mette mon gros projet à exécution, créer une petite société qui pourrait donner du travail, un abri et préserver tous ses adolescents d’un triste sort……(je pense aussi à Bella…. Fizouli etc…) Affaire à suivre !

Les travaux de l’école de danse ont été supervisés par un architecte français de passage à Bakou qui m’a aidée bénévolement un grand merci à lui si un jour il lit ces lignes…. Cela n’a vraiment pas été facile … .

Je ne vous parlerai pas des personnes qui entourent tous ces enfants… : dans pratiquement tous les orphelinats…et une certaine école…. ce n’est pas la gentillesse qui m’accueille… sauf… sauf…. si dollars il y a…. !!… et parfois pour dire toute la vérité…. On frise le chantage… et le harcèlement… . C’est ça la précarité…..

Exception faite pour un internat de sourds-muets à Mardakan où j’ai transféré une petite fille qui avait été placée chez les enfants des rues… Nous avons essayé de lui mettre un sonotone… mais après visite chez un ORL…. ce n’était pas possible…. (j’ai rencontré sa mère, une de ses sœurs… sourdes aussi… et là un vrai roman de Zola….)

Cet été 2005, les « petits danseurs » reviennent pour leur stage de danse moderne et pour deux d’entre eux participer à un concours pour rentrer au Centre nationale de musique et de danse à Paris……

Sabine Robin, la jeune photographe qui m’a accompagnée pendant tout l’été dernier de Paris à Bakou en passant par Rennes… a réalisé un très beau reportage photo sur les enfants. Elle doit faire une exposition en juillet à Bagnolet pour la fête de la ville et les enfants danseront leurs danses folkloriques…(.. si j’arrive à les faire sortir d’Azerbaidjan…sans trop de problèmes c’est-à-dire récupérer les passeports et ne pas avoir à inviter trop d’accompagnateurs… ce qui revient très cher…).

Les enfants opérés vont bien….. mais ce n’est pas facile de se concentrer sur l’écriture lorsque l’on est restés si longtemps chez les handicapés….Je les fais revenir pour un contrôle l’un au Chu de Rennes, l’autre à Necker et je pense les garder tout l’été à Paris.

En janvier, j’ai emmené les petits handicapés au théâtre de marionnettes… un moment merveilleux et réconfortant pour moi tellement ils ont apprécié ! De même en mars, une trentaine d’handicapés un peu plus âgés (dont certains que j’ai connus tout petits…) ont pu voir le cirque de Moscou de passage à Bakou ; là aussi j’aime et les gens du cirque et le bonheur des enfants !

Là suite ? après les vacances !