Huitième rentrée scolaire pour les huit adolescents de l’école de danse et de chorégraphie à Bakou !… Ils sont toujours au même étage, je paie leur nourriture, les fournitures scolaires et livres pour certains, les vêtements…..Pourquoi pour certains me direz-vous ?

Et bien voilà… « mes » deux plus grands garçons… pendant leur séjour n’avaient pas été particulièrement aimables… paresseux au possible etc… j’ai donc décidé qu’ils devaient pendant la période des vacances scolaires à leur retour à Bakou trouver des petits boulots et se faire de l’argent de poche…. Se prendre un peu en charge et ne pas toujours compter sur moi… (ils ont 20 ans et 18 ans) Ils étaient en vacances de mi-juin au 15 septembre… La leçon a porté ses fruits puisque Araz a travaillé dans un cybercafé… et s’est très très bien débrouillé quant à Seyran, la veille et le jour de la rentrée, il était encore à Moscou… où il avait retrouvé de la famille ! tiens, tiens ?? Je ne l’ai pas vu beaucoup… voire jamais… cette famille de 1997 à nos jours ? Aux dernières nouvelles, il était rentré à l’école …Ouf !

« Mes quatre filles » par contre, sont adorables bien qu’elles m’aient laissé une très jolie note de téléphone en France en appelant leurs copains de Paris à Bakou et même en Albanie (à l’école de danse de Bakou il y a quelques jeunes albanais qui font leurs études de danse), pendant que j’étais passage Vivienne à essayer de vendre mes toiles…. Bon après tout , ce sont « mes » enfants…. donc j’ai des problèmes de – parents- !
Elles se sont toutes inscrites au Centre Culturel de Français à Bakou pour leurs cours de français…Araz aussi.
Mais l’avenir me semble sombre… l’une d’entre, Aynour, termine ses études en juin prochain… où va-t-elle aller ? où va-t-elle habiter ?…(les garçons habiteront chez leurs copains ou chez des filles ?)
Elle veut poursuivre ses études en faculté tout en continuant la danse…. Je cherche donc un appartement à louer et pour elle et pour Arzou, celle qui avait été chassée de l’école de danse en internat et à qui je paie une toute petite chambre dans les environs de Bakou….
J’en parle car j’ai rencontré une personne qui travaillait dans une ONG à Mardakan (chez les enfants handicapés) et elle avait, comme moi, le même souci pour les filles qui sortent de cet établissement et qui ne sont pas handicapée mentales ? J’ai ce même problème avec Bilgay N° 11, Armedli N°3. J’aimerai bien rencontrer la femme du Président Alief pour lui en parler… Une fondation ? ça ne serait pas mal… Bon… celles qu’on a donc mariées ?… Vu ma chère Gulnara et son ravissant bébé, une petite fille, elle joue à la poupée qu’elle n’a jamais eue lorsqu’elle était petite…; nous (mes filles de l’école de choré et moi) avons été invitées par belle-maman chez qui Gulnara vit avec son mari. L’ambiance était bonne, la cuisine excellente… Espérons…

Internat d’Armedli N°3, Aygun se prépare pour son mariage le ? 13 octobre je crois… Elle était toute belle … entraînement à la coiffure, au maquillage…taille fine…(ce qui n’est plus le cas pour Gulnara qui doit manger pour son bébé et pour elle…) en attendant, Aygun n’avait pas le droit de sortir avec moi… même pour aller voir son amie Gulnara. Le fiancé ne voulait pas et la Directrice non plus !
Fizouli ? il est toujours gardien de l’internat… c’est bien.
L’orphelinat d’ Umud Yéri ?…. a fermé…. Le fils de l’ancienne directrice a fermé et vendu cet établissement pour aller s’établir on ne sait pas où…banlieue de Bakou ? des kilomètres encore à faire ? la police a l’air de donner directement dans d’autres orphelinats les enfants trouvés dans la rue. A Armedli n°3, il y en avait un qui venait d’arriver à peine 3 ans…Après tout, cela évite aux enfants différents transferts.
J’ai revu Amalia, elle était chez Mardakan N° 3, elle en est sortie. Elle a eu mon numéro de téléphone par je ne sais quel intermédiaire et par chance, j’étais à Bakou et elle-aussi… Nous nous sommes donc revues avec grande joie. Elle est dans une famille à Cheki, fait des tapis et du sport. Je n’ai jamais compris pourquoi elle se trouvait auparavant chez les handicapés ?
J’ai pu lui donner des nouvelles de presque tous les enfants qu’elle connaît ! Aygun, Gulnara, Fizouli, Natava, Lena, Djehoun, Nazrine…. Toujours pas de nouvelles par contre de Zardisha et du petit frère de Sahil….De même pour les autres ! je suis un petit lien !
Lena 14 ans –Internat de Bilgay N° 11- après lui avoir acheté une très jolie robe pour la rentrée scolaire, je l’emmenais voir son frère et ses deux sœurs à Mardakan… là aussi je devrais essayer de faire quelque chose pour reconstituer la fratrie… mais comment ? voir avec qui ? hélas, grosse crise de pleurs et détresse, ils étaient tous absents transférés pendant les vacances d’été dans un autre orphelinat… mais on nous l’a bien dit « ils doivent rentrer – le soir même d’ailleurs… »… Je verrai cela fin novembre, début décembre.
Boris ? disparu de la circulation…
Djehoun ? maigre, maigre…. A suivre… d’après lui, il ne mange pas parce que ce n’est pas bon… mais il y a aussi le retour de France… peut-être que….
Nazrine ? en pleine forme. Son œil était à peu près propre. Nous avons fait les courses vestimentaires pour la rentrée scolaire : costume noir, chemise, chaussure pour Djehoun , jupe noir et chemisier blanc, nœud dans les cheveux pour Nazrine.
J’ai revu Bella (la jeune fille renvoyée de l’école de danse il y a quelques années)… et bien, elle est caissière dans une petite boutique en banlieue de Bakou, elle est mariée . Et chose très touchante, j’avais besoin pour mon dîner du soir d’une boite de thon… je l’achète et en passant à la caisse, elle m’en fait cadeau…. Première fois qu’une de mes « ex » petites protégées m’offrait un petit cadeau, j’étais très heureuse. Un cadeau avec son propre argent !

Pas de nouvelles du tout de Narguiz et de son frère , j’aimerais bien les retrouver ces deux-là..
Mardakan ?…. cela ne sent pratiquement plus mauvais… juste un peu dans une ou deux salles mais c’est supportable. Les enfants m’ont demandé de les emmener en car au cirque , au théâtre ou manéges… Bref de les sortir ! J’en ai pris note pour la prochaine fois.

Suite fin novembre, début décembre.