VISITES HABITUELLES : MARDAKAN N°3

Distribution de chocolats, gâteaux, quelques moments de tendresse… Visite
des locaux toujours flambant neufs et je m’en vais pour :

BOUZOVENA :

Rencontre dans le bureau de la Directrice (très aimable) avec les anciens de
Mardakan… Cette fois-ci il y avait celui qui manquait à « l’appel » lors de mon
dernier voyage : SLAVIC, le frère de Lena (qui elle se trouve à Bilqay avec ses
deux petites sœurs Sacha et Julia. Lors de mon prochain voyage en avril, il faut
que je les fasse se rencontrer.) Bien que je sache qu’il ne faut pas leur apporter
de vêtements et chaussures, j’ai remarqué qu’ils en avaient tous bien besoin, la
prochaine fois je passerai outre…s’ils pouvaient les garder ?

Le lendemain c’est :

BILQAY N° 11

J’ai pris NAZRINE, JEHOUN et une surveillante en voiture très tôt le matin
pour aller faire faire leurs passeports à Bakou et retrouver cette chère
Administration. Heureusement pas trop de file d’attente… Je peux faire le
passeport de Nazrine sans problème car elle a plus de 18 ans mais pour Jehoun
je dois écrire au Ministre de l’éducation nationale pour avoir l’autorisation de
faire établir un passeport car il aura 18 ans en novembre et je comptais le faire
sortir pendant les vacances en juillet. Si je n’obtiens pas cette autorisation : il
viendra en vacances en hiver mais j’ai quand-même écrit au Ministre. On ne
sait jamais ! La Directrice (elle aussi très aimable…) m’a assurée de son soutien.

Achat de vêtements, don de vêtements….

Pas de visite à Armedli, pas le temps !…

Pas de visite à Baby House n°3 où l’on me demande toujours des couches pour
tous ces gamins dans les petits lits, le Ministère ne donne pas d’argent ?

L’école de danse et de chorégraphie de Bakou :

Beaucoup d’argent pour ma dernière jeune fille , Gulshan et sa dernière année
d’école … Ecole qui coûte vraiment cher mais Gulshan a de bons résultats et
suit en plus ses cours privés pour se mettre à niveau avec l’entrée en faculté
des langues. Aux dernières nouvelles, elle voudrait être professeur à la fois de
danse pour des petits de l’école de danse mais aussi professeur d’école. Ce que
l’on peut très bien faire dans l’école de danse et de chorégraphie.

Vu Fizuli (ancien de Mardakan et d’Armedli), il est peintre. Très complexé
par son bras manquant , pour lui donner du courage , je lui ai parlé de Jamel
Debouze…

Vu Gulnara, suis allée chercher sa petite Lalla à l’école maternelle… Bonheur.

Et Merci à tous ceux qui m’hébèrgent, celui qui est chauffeur, l’Ambassadeur
de France à Bakou dont j’ai fait la connaissance, Hugues du Centre Culturel
toujours prêt à me remonter le moral et tous les gentils azéris de l’Ambassade
et du Consulat de France, d’Ana Dolu, Azerbadjian airlines, … les amies
françaises qui me donnent les vêtements… l’Ambassade d’Azerbaidjan en
France.