Aéroport de Bakou septembre 2019

Bientôt 23 ans que je m’occupe de « mes enfants » d’Azerbaidjan… 23 ans fertiles en evenements entre les mariages, les séparations, les naissances, les bonnes et mauvaises surprises quant au destin de certains. 

Bouzovena : Djehoun (le jeune hydrocéphale) n’est pas heureux : que faire ? Il ne peut pas vivre tout seul mais rester avec des adultes handicapés est bien trop difficile.  Je n’ai pas trouvé de solution.  Julia, Lena, Slavitch sont toujours dans cet endroit, ils sont normaux. Resteront-ils là ? , Leur sœur, Sacha, mariée il y a quelques mois, est enceinte et semble très heureuse.  Merci aux amies qui m’ont donné des vêtements pour adultes.

Mardakan – établissement pour enfants handicapés mentaux: Gulshan et moi  avons  été très bien reçues , nous avons distribué  des gâteaux, des pommes … Fatma et mes amies françaises  nous ont donné beaucoup de vêtements pour tous les âges.  

L’argent de mes toiles vendues dans mon atelier à Fontenay-sous-Bois a servi en frais de dentiste pour Ibrahim le fils de Fatma, des couches et autres vêtements pour Nazrine et sa fille, des médicaments, des frais d’hôpitaux   pour Gulnara.  Pour Nourlan, il lui était nécessaire d’avoir de l’argent pour obtenir un certificat afin d’exercer son métier d’électricien.  

Seyran et Saboui m’ont servi de chauffeurs. Seyran  est aussi  professeur   de danse dans une école.  Fatma n’a jamais pu être professeur de danse aussi travaille-t-elle comme vendeuse  dans une boutique de porcelaine. Elle a trois enfants qui vont dans une petite école publique. Elle est divorcée de son mari. 

Gulshan est très occupée avec ses filles, une est à l’école de danse et l’autre dans une petite école privée.  Nazrine s’occupe de sa petite fille qui va avoir 2 ans . Nous allons bientôt changer sa prothèse (voir les comptes rendus précédents). 

Nous sommes allés comme à  chaque fois voir un spectacle de marionnettes. 

De même je réunis tous ces enfants  et  les petits enfants dans une pizzeria, comme je le faisais  il y a 23 ans. 

En Turquie,  Aynour donne  toujours des cours de danse dans l’école qu’elle a ouverte avec l’aide de son mari.

J’ai appris que certaines « gamines » qui étaient à Mardakan sont maintenant dans la nature ….   Une de mes filles, Gulnara, les cherche. 

J’espère pouvoir les retrouver et les aider à trouver un endroit pour les loger.

Mon prochain voyage aura lieu en mars 2020 …

2